La magie des coussins.

J’adore la décoration! Je ne suis pas designer, mais je sais ce que j’aime et je me fais confiance. Ce que j’aime le plus, c’est faire de l’effet à peu de frais (quand les bottes de printemps, les sandales d’été et les cours de gym des filles sont payés, il en reste pas mal moins pour les décors qui font rêver). C’est pas grave, avec le temps, j’ai trouvé des petits trucs pas trop dispendieux pour ajouter de la vie ou changer un look, et l’un de mes préférés est le mariage des coussins.

 

 

Au début, j’y allais d’une façon assez « safe » en choisissant un seul imprimé, mais maintenant j’ose les mélanges de couleurs, de motifs, de formats et de texture. Dans les magasins à prix abordables, ce n’est pas le choix qui manque; il faut juste accepter de visiter quelques endroits et ne pas espérer tout trouver d’un seul coup au même endroit.

 


 

 

Voici quelques règles qui peuvent aider si on ne sait pas comment s’y prendre ou si on a peur de se tromper (et ça s’applique autant dans le salon que dans la chambre à coucher) :

 

  1. On regarde bien le couvre-lit ou le sofa, puis on identifie la couleur dominante et les couleurs d’accent (c’est-à-dire celles qui sont un peu moins présentes).
  2. On choisit la ou les couleurs d’accent qu’on souhaite mettre en valeur dans la pièce.
  3. On détermine le nombre de coussins dont on aura besoin : un seul peut donner un peu d’éclat, mais un mélange de quelques-uns créera un « wow » (toutefois, il ne faut pas exagérer; sinon ce n’est plus économique, et surtout pas pratique quand il faut les déplacer et les replacer au moment de se coucher ou de s’asseoir).
  4. On trouve le premier coussin : celui qui sera le centre d’intérêt, qui a la couleur accent en vedette (il peut être un peu plus gros que les autres). Ensuite, on peut chercher les complémentaires, qui seront d’une autre couleur accent ou de la couleur dominante avec un motif. Si on a plus d’un coussin de la même couleur, c’est l’fun qu’ils aient au moins des textures ou des motifs différents.
  5. Si le couvre-lit ou le sofa ont des motifs, il serait bon d’avoir au moins un coussin d’une couleur solide (attention, solide ne veut pas dire qu’il n’y a aucun motif : ça peut être un motif ton sur ton, ou encore un motif très fin qui sera alors considéré comme un solide).
  6. On essaye de faire des mélanges avec un nombre impairs de coussins : c’est plus équilibré et ça permet d’avoir un solide et deux motifs. Et si le couvre-lit ou le sofa n’ont aucun imprimé, les coussins peuvent être encore plus « flyés ».
  7. On fait attention aux types de tissus, car ils auront un impact sur le genre d’ambiance ou de style qu’on veut créer. Par exemple, le velours et le satin vont donner de l’élégance, à condition qu’ils ne soient pas mélangés avec du coton léger mais bien avec un tissu qui a lui aussi une certaine noblesse. Les fausses fourrures, faux poils et  les billes ont un côté ludique pour les chambres d’enfants. Le lin et le coton apportent de la fraîcheur et conviennent aux décors moins lourds. Le cuir, c’est chic. (Vous voyez ce que je veux dire, le matériel a un impact.)

 

Ce sont là des règles pour aider, mais il faut avant tout se faire confiance et choisir ce qui nous fait plaisir!

 

 

Be Sociable, Share!

Laissez votre commentaire


(obligatoire)